Comment est évalué
le Babyscore ?

Chez Babylor, nous savons qu’il est difficile de s’y retrouver parmi les nombreuses informations, notamment techniques, données par les fabricants sur leurs sièges-auto. En parallèle, le choix d’un siège auto représente un achat important pour lequel les parents ou futurs-parents sont particulièrement attentifs, d’autant plus qu’il touche à la sécurité de leur enfant.

Le Babyscore a été créé pour faciliter le choix des parents. Nous avons élaboré un outil simple et pratique pour évaluer les performances des sièges auto et aider à faire le choix le plus sûr. Avec le Babyscore, vous pouvez comparer rapidement les sièges auto d’une ou plusieurs marques différentes.

La démarche sécurité de Babylor

Pour fixer la notation de chaque siège auto, nous nous basons uniquement sur les évaluations réalisées par des organismes indépendants. Pour cela, deux types de tests sont passés au crible afin de déterminer la note Babyscore du siège auto : le « Plus Test » et les tests réalisés par les associations de consommateurs tels que l’ADAC ou le TCS.

Afin d’établir le niveau de protection du siège auto, nous analysons les performances obtenues pour chaque siège auto lors de ces crash-tests qui sont plus poussés que ceux demandés aux fabricants pour homologuer leurs sièges auto sur le marché européen.

La notation obtenue permet d’attribuer une lettre au siège auto, du plus sécuritaire au moins sécuritaire :

babyscore

pour les sièges auto offrant une protection jugée excellente

babyscore

pour les sièges auto offrant une protection jugée bonne

babyscore

pour les sièges auto offrant une protection jugée satisfaisante

babyscore

pour les sièges auto offrant une protection jugée suffisante

babyscore

pour les sièges auto offrant une protection jugée insuffisante

Grâce à la notation du Babyscore, vous pouvez comparer les produits d’un seul coup d’œil et ainsi être sûr de
choisir le meilleur siège auto pour votre enfant.

Le test le plus rigoureux au monde : le Plus Test

siège auto dos route

Pour être homologué en Europe, chaque siège auto doit répondre aux normes européennes (R44 ou R129). Certains fabricants choisissent d’aller au-delà des exigences européennes en faisant passer volontairement leur siège auto au Plus Test.

Ce test, développé en Suède par le VTI (institut suédois de recherche sur les routes et les transports), est réputé être le plus rigoureux au monde.

Sur ces essais dynamiques, la vitesse de collision est plus élevée et la distance de freinage plus courte que pour les tests d’homologation. Les impacts sont par conséquent plus violents.

Lors de ces crash-tests, on mesure, grâce à des capteurs, les forces auxquelles le cou de l'enfant est exposé lors d'une collision frontale. Le label « Plus Test » est attribué aux sièges auto ayant passé le test avec succès. Il garantit que l’enfant n’est pas soumis à des forces trop élevées au niveau de ses cervicales pouvant lui être fatale en cas de collision frontale.

Lors d’une collision frontale, la pression exercée sur le cou est cinq fois plus forte lorsque l’enfant est assis face route que lorsqu’il est assis dos route. C’est pourquoi, à ce jour seuls des sièges auto dos route ont obtenus le « Plus Test ».

La certification « Plus Test » rassemble les meilleurs sièges auto orientés dos à la route. C’est pourquoi, nous avons attribué la note A aux sièges auto ayant obtenus ce label qui est un gage de sécurité.

La position dos à la route reste la plus protectrice en cas de choc frontal. Elle est d’ailleurs recommandée dans des pays comme la Suède jusqu’à 4 ans minimum.

Les tests indépendants réalisés par des associations de consommateurs

L’ICRT (International Consumer Research & Testing) est un consortium mondial d'organisations de consommateurs qui collabore à la recherche et aux tests de produits de consommation. Chaque année, des sièges auto sont sélectionnés par l’ICRT afin de leur faire passer des tests plus rigoureux que ceux nécessaires pour être homologués sur le marché européen.

L’ICRT travaille uniquement avec des organisations de consommateurs indépendantes tels que l’ADAC, le TCS ou l’OAMTC qui sont chargés de réaliser ces tests selon un protocole strict.

A l’inverse des essais effectués pour homologuer un siège auto, les essais dynamiques sont ici réalisés avec une véritable carrosserie de voiture (type Golf 5 portes) installée sur un banc d’essai. Le siège auto est installé sur la banquette arrière du véhicule et est testé selon les différentes configurations proposés par le fabricant :

  • Position standard, position inclinée
  • Dos route, face route
  • Installation avec base isofix, installation avec base ceinturée, installation sans base
  • Fixation du siège auto avec le système isofix, installation avec la ceinture 3 points du véhicule

Afin de mesurer l’efficacité de la protection du siège auto, les crash-tests se font à l’aide d’un mannequin représentant le plus petit enfant et le plus grand enfant autorisé selon le fabricant.

Leurs protocoles permettent d’évaluer chaque siège auto sur 4 thématiques :

  • La sécurité
  • L’utilisation
  • Le confort et l’ergonomie
  • La non toxicité

A partir des résultats obtenus lors de ces crash-tests, la notation du Babyscore s’effectue uniquement sur la sécurité apportée à l’enfant par le siège auto.

Ainsi, sur le critère de la sécurité, quatre éléments sont pris en compte :

  • La protection en cas de choc frontal
  • La protection en cas de choc latéral
  • Le réglage de la ceinture ou du harnais et de sa hauteur
  • La stabilité sur la banquette du véhicule

L’évaluation de ces 4 éléments permet d’attribuer une note sécurité au siège auto à partir de laquelle nous établissons la notation Babyscore :

A pour les sièges auto ayant obtenus des résultats sécurité entre 80% et 100%

B pour les sièges auto ayant obtenus des résultats sécurité entre 60% et 79%

C pour les sièges auto ayant obtenus des résultats sécurité entre 40% et 59%

D pour les sièges auto ayant obtenus des résultats sécurité entre 20% et 39%

E pour les sièges auto ayant obtenus des résultats sécurité entre 0% et 19%

La protection en cas de choc frontal

Pour évaluer la protection du siège auto en cas de choc frontal, l’essai reproduit une collision à 64km/h, soit une vitesse d’impact plus élevée que celle nécessaire pour être homologuée sur le marché européen (64km/h contre 50km/h).

Les capteurs d’accélération ainsi que les analyses vidéo de ces crash-tests permettent d’évaluer de manière objective l’efficacité de la protection du siège auto en ce qui concerne :

  • Le risque de lésions au niveau de la tête, des vertèbres et des organes vitaux
  • Le risque de heurter le siège avant du véhicule
  • Le risque de sous marinage, c’est-à-dire un glissement de la ceinture ventrale sur l’abdomen, pouvant entraîner des lésions internes

L’évaluation du siège auto porte sur le résultat le moins bon obtenu sur l’ensemble de ces crash-tests.

La protection en cas de choc latéral

Pour évaluer la protection du siège auto en cas de choc latéral, un crash-test simule une collision latérale contre un autre véhicule roulant à 50 km/h avec un angle de 10° et un enfoncement de la porte de 10 cm.

Les capteurs d’accélération ainsi que les analyses vidéo de ces essais dynamiques permettent d’évaluer de manière objective l’efficacité de la protection du siège auto concernant :

  • Le risque de lésions au niveau de la tête, des vertèbres et des organes vitaux
  • Le risque de heurter la portière ou la vitre du véhicule

L’évaluation du siège auto porte sur le résultat le moins bon obtenu sur l’ensemble de ces crash-tests.

Le réglage de la ceinture ou du harnais et de sa hauteur

Pour évaluer le réglage de la ceinture de sécurité ou du harnais 5 points, des essais sont réalisés dans trois véhicules de gabarits différents (citadine 3 portes, monospace à porte coulissante et SUV 5 portes). Les essais sont faits avec des mannequins et des enfants de gabarits différents afin de tester toutes les configurations possibles de réglage pour chaque siège auto. Les tests portent sur :

  • Le parcours de la ceinture de sécurité ou du harnais 5 points, notamment sur les points de pression en cas d’impact
  • Le réglage de la ceinture de sécurité ou du harnais 5 points selon la taille de l’enfant

La stabilité sur la banquette du véhicule

Pour évaluer le réglage de la ceinture de sécurité ou du harnais 5 points, des essais sont réalisés dans trois véhicules de gabarit différents (citadine 3 portes, monospace à porte coulissante et SUV 5 portes). Les tests sont faits avec toutes les configurations d’installation possibles et portent sur :

  • La stabilité du siège auto sur la banquette du véhicule, notamment le risque de renversement dans les virages
  • La forme du siège auto adaptée ou non à la banquette du véhicule