Comment bien choisir
son siège auto ?

Les conseils de Babylor

Maintenant obligatoire pour sortir de la maternité, le choix du siège auto est à réfléchir avant la naissance de bébé. De nombreux modèles, de nombreuses marques, cela peut paraître comme étant un véritable casse-tête pour les parents ayant envie de choisir le meilleur pour leur nouveau-né.

La sécurité étant le premier critère dans le choix d’un siège auto, il est important d’avoir un siège adapté et donc de tenir compte du poids, de la taille et de l’âge de l’enfant. Selon les modèles, les systèmes de retenue et de fixation varient. Afin d'en tester les performances, certains sièges auto sont testés par des organismes indépendants. Un critère de plus qui permet aux parents d'avoir des résultats concrets concernant la sécurité d'un siège auto en cas de collision.

Il ne faut pas oublier que l’usage d’un siège auto permet avant tout de diminuer les risques de blessures de nos adorables bambins lors d’un accident. Babylor en est conscient et a confectionné ce guide pour tous les parents et futurs parents en quête d’informations.

Classification des sièges auto

L’utilisation d’un siège auto est obligatoire jusqu’à ce que l’enfant soit âgé de 10 ans et qu’il atteigne une taille de 135 cm ou bien un poids de 36 kg. Les sièges auto et leurs systèmes de maintien sont conçus en fonction de la morphologie de l’enfant. Il faut donc se référer à la taille ou au poids de l’enfant pour choisir le siège auto avec lequel il voyagera dans les meilleures conditions.

Les normes européennes :

L’homologation d’un siège auto est obligatoire pour le fabricant. Ainsi, deux normes régissent la conception et la commercialisation des sièges auto. La norme ECE/R44-04 qui classe les sièges auto par groupes en fonction du poids de l’enfant. Ou bien la norme R129, qui elle, tient compte de la taille de l’enfant (sachant qu’un siège auto à toujours un poids maximal d’utilisation). Ces deux normes cohabitent pour le moment sur le marché, il est donc conseillé de s’informer sur chacune d’elle pour savoir de quoi elles retournent.

ECE/R44-04 : en vigueur depuis 2006

• Les sièges sont classés par groupes selon le poids de l’enfant

• La fixation des sièges auto peut être faite grâce à la ceinture de sécurité 3 points du véhicule ou bien grâce au système Isofix

• La position dos route est obligatoire jusqu’à 9 kg minimum

• Les sièges auto sont testés uniquement lors de collisions frontales

R129 : en cours de mise en vigueur depuis 2013 avec une première phase nommée « I-size »

• Les différents types de sièges sont classés selon la taille de l’enfant

• Un système Isofix doit obligatoirement être présent sur tous les sièges

• La position dos route est obligatoire jusqu’à 15 mois

• Les sièges auto sont testés lors de collisions frontales et collisions latérales

CATEGORIESNacelleCoque

Siège auto

avec harnais

Siège auto

avec bouclier

Siège auto

avec harnais

Rehausseur avec

ou sans dossier

siege auto nacellesiege auto coquesiege auto harnaissiege auto boucliersiege auto avec harnais 2siege auto rehausseur
GROUPESGroupe 0Groupe 0+Groupe 0+/1Groupe 1Groupe 1/2/3Groupe 2/3
POIDS0-10 kg0-13 kg0-18 kg9-18 kg9-36 kg15-36 kg
AGE

Naissance

/ 6 mois

Naissance

/ 1 an

Naissance

/ 4 ans

9 mois /

4 ans

9 mois /

10 ans

3 ans /

12 ans

CATEGORIES

BABYLOR

Bébé

Tout petit

Enfant

Les sièges auto évolutifs :

Certains modèles de sièges auto sont adaptés pour plusieurs groupes de tailles et de poids. Ils permettent de suivre la croissance de l’enfant avec une utilisation plus longue et donc de ne pas investir plusieurs fois dans différents sièges auto. Sur le marché, on retrouve généralement des sièges auto homologués 0+/1 pour les bébés (de la naissance à 18 kg ou 105 cm), des groupes 1/2/3 ( de 9 à 36 kg ou de 75 à 150 cm) ou des rehausseurs pour les groupes 2/3 (de 15 à 36 kg ou de 100 à 150 cm). Les sièges auto évolutifs ayant de grands avantages, il faut tout de même savoir qu’ils ne seront pas autant adaptés à une tranche d’âge précise que peut l’être un siège auto spécifique à un seul groupe.

Systèmes de fixation

Afin d’avoir une sécurité optimale, il est fondamental de veiller à bien installer et attacher un siège auto grâce aux systèmes de fixation, c’est ce qui va garantir une installation parfaite. Deux systèmes de fixation permettent l’installation d'un siège : la ceinture de sécurité 3 points et le système Isofix.

Le système Isofix :

Depuis 2005, tous les fabricants automobiles sont dans l’obligation d’intégrer le système Isofix à leurs nouveaux modèles de véhicules. Le système Isofix est également imposé par la norme européenne R129. Ce principe de fixation, diminuant les risques de mauvaise installation, est considéré comme étant le plus sécurisé. En cas de choc, le siège auto reste solidaire à la banquette du véhicule, le corps de l’enfant est alors protégé au mieux.

Dans un véhicule : il s’agit de deux anneaux placés entre l’assise et le dossier. Ils sont indiqués par le biais d’un dessin, ou bien, ils peuvent ne pas être voyants. Il faut donc passer ses doigts pour y accéder.

Sur un siège auto : il s’agit de deux pinces qui viennent s’enfoncer dans les points Isofix et se clipser aux crochets.

siège auto isofix

Afin de garantir une parfaite fixation, le système Isofix est limité à un poids maximum de 33 kg (siège auto et enfant). De nombreux modèles de rehausseurs Isofix sont complétés avec la ceinture de sécurité pour garantir le maintien au dessus du poids limite.

Le système de fixation Isofix est généralement complété d’un autre système de maintien : le Top Tether ou la jambe de force. Il s’agit d’un troisième point de stabilité qui permet d’empêcher le siège auto de basculer en avant.

jambe de force siège auto

La jambe de force : il s’agit d’un pied qui va s’ajuster en hauteur afin d’être appuyé sur le plancher du véhicule. Cependant, il faut être vigilant à ce qu’une jambe de force ne repose pas sur un coffre de sol.

La jambe de force permet d'ajouter un point de stabilité au siège auto. Ainsi, en cas de collision, le siège auto ne basculera pas en avant.

Le Top Tether : il s’agit d’une sangle sur le dossier du siège auto qui va venir se fixer à l’arrière du siège du véhicule, soit dans le coffre au niveau du sol, derrière le dossier du siège ou bien au niveau de la plage arrière.

Tout comme la jambe de force, le Top Tether, est un point de stabilité qui permet au siège auto de ne pas basculer en avant en cas de collision.

ceinture top tether

La ceinture de sécurité :

La ceinture de sécurité 3 points du véhicule est un système de fixation universel. Un siège auto qui s’installe grâce à la ceinture de sécurité a donc l’avantage de s’adapter à tous les modèles de véhicules. La ceinture dé sécurité permet également d’installer un siège auto à l’avant du véhicule (uniquement si le modèle du véhicule est compatible avec le siège auto pour une installation à l’avant).

Cependant, la fixation d’un siège auto à l’aide de la ceinture de sécurité augmente le risque de mauvaise installation. Nous conseillons donc d’être vigilant et de toujours se fier à la notice pour l’installation.

Systèmes de retenue

Pour les enfants, deux systèmes de retenue sont principalement retrouvés sur les sièges auto : le harnais 5 points ou le bouclier d’impact.

Le harnais 5 points : comme son nom l’indique, il permet de maintenir le corps de l’enfant en étant positionné à 5 points différents : aux épaules, au bassin et à l’entre-jambe. Le harnais 5 points ne doit pas être vrillé et doit être parfaitement ajusté à la taille de l’enfant (à la hauteur des épaules). Le harnais convient dès la naissance et doit donc être régulièrement ajusté pour toujours être bien positionné durant toute la croissance de l’enfant.

harnais 5 points

bouclier siege auto

Le bouclier d’impact : il est constitué de matériaux qui ont d’importantes capacités d’absorption de l’énergie. Ainsi, en cas de choc, l’enfant vient « s’enrouler » autour du bouclier ce qui va protéger sa colonne vertébrale et son cou. Les boucliers sont homologués de 9 à 18 kg pour la norme R44/04 et de 76 à 105 cm pour la R129. La taille de l’enfant est un facteur principal pour l’utilisation du bouclier. L’enfant ne doit être ni trop petit ni trop grand, pour que le positionnement du bouclier soit parfaitement sécurisé.

Crash-tests complémentaires

Mis en place afin de contrôler la fiabilité et la sécurité d’un siège auto, les crash-tests peuvent être des facteurs déterminants dans le choix d’un siège auto. Il existe différents organismes indépendants qui ont pour but de faire passer des tests stricts aux sièges auto, principalement pour juger de leur sécurité. Les marques ayant eu de « bonnes notes », mettent généralement en avant le logo du test passé sur leur fiche produit, cela est donc facilement reconnaissable. De plus, les résultats des tests et crash-tests sont disponibles pour toutes les marques sur le site de l’organisme correspondant au test.

logo Adac

L’ADAC : club automobile, sans but lucratif, basé en Allemagne. L'organisme teste des sièges auto en se basant sur leur sécurité, leur ergonomie et leur teneur en polluant, afin d'ensuite leur attribuer une note.

Le Plus test : basé en Suède, il est qualifié comme étant le test le plus rigoureux d’Europe. Ce test est effectué uniquement pour les sièges auto dos à la route. Ainsi, l’organisme Suédois est le seul à tenir compte de la force exercée sur le coup de l’enfant lors d’un choc ou d’une collision.

Le TCS : organisation automobile, sans but lucratif, basée en Suisse. Tout comme l'ADAC, le TCS attribue une note à certains sièges auto après les avoir testé sur leur sécurité, leur ergonomie et leur teneur en polluant.

La position dos route

Selon la norme R44/04, jusqu’à 9 kg, un enfant doit obligatoirement voyager dos à la route. Pour les sièges auto homologués R129, les enfants doivent y rester dos à la route jusqu’à 15 mois minimum. La position dos route garantie une parfaite protection lors d’une possible collision. Lors d'un choc frontal dans un accident, le corps de l’enfant est poussé au fond du siège au lieu d’être propulsé en avant. Les zones sensibles qui atteignent une meilleure robustesse à partir de l’âge de 4 ans (la tête, le cou et la colonne vertébrale) sont alors préservées. Ce mode de transport est donc a privilégier le plus longtemps possible.

siège auto dos route

Durant un choc à 50km/h :
Face routeDos route
siege auto face route risquesiege auto dos route risque
300kg sur la nuque50kg sur la nuque
40% de risques de blessures graves8% de risques de blessures graves

La position dos route est 5 fois plus sûre jusqu'à 4 ans

Pictogrammes Babylor

Pour faciliter la recherche du siège auto idéal pour les parents ou futurs parents, nous avons créé des pictogrammes qui résument les principales caractéristiques des sièges auto. Vous les retrouverez sur toutes les fiches produits de nos sièges auto. Ces pictogrammes permettent de résumer la description de nos sièges auto de façon claire. Pour les complémenter, nous rédigeons nous-mêmes toutes nos fiches produits de manière détaillée. Pour les accompagner, nous mettons à votre disposition de nombreuses photos, une photo 360°, des explications pour vous aider dans l'installation des sièges auto, illustrées par des vidéos tutorielles d'installation.

Homologations

siege auto R44/04

siege auto I-Size R129

Orientations

siege auto face route

Face route

siege auto dos route

Dos route

Fixations

siege auto ceinturé

Ceinturé

siege auto isofix

Isofix

siege auto Top Tether

Top Tether

Spécificités

siege auto inclinable

Inclinable

siege auto pivotant

Pivotant

siege auto harnais 5 points

Harnais
5 points

siege auto hauteur reglable

Hauteur
réglable

En résumé

• Il est primordial de choisir un modèle de siège auto en fonction de la taille et/ou du poids de son enfant.

• Les sièges auto sont homologués en fonction de la norme ECE/R44-04 ou R129, ces deux normes sont différentes mais sont toutes les deux présentes sur le marché actuellement.

• Il est possible de choisir un siège auto évolutif, qui accompagnera un enfant plus longtemps durant sa croissance. Mais un siège conçu afin d’être utilisé pour un seul groupe de taille ou de poids sera plus sécurisé pour l’enfant.

• Le système de fixation Isofix s’avère moins risqué qu’une installation avec la ceinture de sécurité. Cependant, installer un siège auto grâce à la ceinture est tout de même sûr si la notice est bien respectée et que la fixation est régulièrement vérifiée.

• Pour retenir un enfant dans son siège auto, certains modèles sont équipés de bouclier d’impact, encore peu répandu sur le marché. La taille et le poids de l’enfant doivent être bien respectés pour l’utilisation d’un bouclier. On retrouve majoritairement le harnais 5 points comme système de retenue. Il maintient de façon homogène le corps de l’enfant, le réglage du harnais doit alors être vérifié régulièrement durant sa croissance.

• L’orientation de l’enfant durant les trajets en voiture est également un facteur de sécurité. Il est conseillé de favoriser les trajets dos à la route le plus longtemps possible. Selon la norme R44/04 le dos à la route est obligatoire jusqu’à 9 kg, tandis que pour la norme R129 cela l’est jusqu’à 15 mois.

• Afin d’assurer la parfaite sécurité des sièges auto vendus sur le marché, des organismes privés testent une série de sièges auto durant l’année et partagent ensuite leurs résultats pour aider au mieux les parents à faire leur choix.

• L’équipe de Babylor tient à donner le maximum d’informations aux parents lors de leur achat. Nos pictogrammes, descriptions, photos et vidéos sont réfléchis et travaillés afin d’orienter au mieux les parents et futurs parents vers un siège auto qui sera parfaitement adapté à leur enfant.

Nous sommes disponibles et à votre écoute pour toutes demandes d’informations ou de conseils par mail à [email protected] ou bien par téléphone au 09.86.87.96.68.